01 2018Nous essayons de rassembler le maximum d'information auprès des associations, d'amis, de médias pour approvisionner notre agenda de manifestation touchant le territoire du Saulnois.

Depuis quelque temps vous avez pu découvrir dans le menu de droite une nouvelle rubrique :" PROPOSEZ-NOUS VOS MANIFESTATIONS ICI"

Pages de Journal n5 Internet 600La Compagnie Moi Je tout Seul publie le n°5 du "Séquoia".

Celui-ci sera bientôt disponible et distribué en version papier dans l'ensemble des structures de Vic sur Seille accueillant un jeune public, ainsi que chez les commerçants, et remis à chaque enfant de l'école primaire.
Egalement disponible sur le facebook du journal, et sur grain de sel.

Cliquez sur l'image de la Une dessinée par Joël Heirman pour visionner cette nouvelle édition.

N'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires et idées pour la suite.
Le prochain numéro est prévu pour mai prochain.

01 2018Nous essayons de rassembler le maximum d'information auprès des associations, d'amis, de médias pour approvisionner notre agenda de manifestation touchant le territoire du Saulnois.

Depuis quelque temps vous avez pu découvrir dans le menu de droite une nouvelle rubrique :" PROPOSEZ-NOUS VOS MANIFESTATIONS ICI"

jflaurentAujourd'hui, dans le Républicain Lorrain, un très bel article de Claire FIORLETTA concernant un voisin talentueux et attachant : Jean-François LAURENT l’alchimiste de la sculpture

Voilà 20 ans que l’artiste coule à Lezey des jours heureux et des sculptures de bronze dans sa maison "galerie" qui cache derrière sa façade de ferme sobrement rénovée, près d’un demi-siècle de créations artistiques.

Aux visiteurs qu’il accueille au hasard de leur passage ou sur rendez-vous, pour les promener de salle en salle, d’étage en étage, chaque jour de la semaine et potentiellement chaque jour de l’année, Jean-François Laurent présente volontiers ses propres œuvres et les quelques-unes troquées à des amis artistes de renoms, dont certains cotés sur le marché de l’art.

accidentA lire absolument pour avoir une autre version du risque routier, un article du Monde Diplomatique particulièrement intéressant concernant la mortalité sur la route, que vous pouvez retrouver ici :

« Si pour sauver des vies il faut être impopulaire, j’accepte de l’être ». Téméraire, le premier ministre Édouard Philippe a annoncé diverses mesures pour lutter contre la mortalité routière, qui croît depuis 2014. La plus controversée concerne l’abaissement à 80 kilomètres-heure de la vitesse sur les routes départementales, où ont lieu la plupart des décès. En réalité, les pouvoirs publics ont l’habitude d’incriminer les conduites individuelles. « Il appartiendrait donc à chacun de réfréner ses pulsions au volant, de ne pas boire, d’attacher sa ceinture, de respecter les limitations de vitesse, etc. », soulignait Matthieu Grossetête dans le numéro d’août 2016. « Nul ne se risque à penser qu’un acte aussi personnel que la conduite d’un véhicule puisse être influencé par les inégalités sociales et que la hausse du nombre de morts puisse découler de la précarisation des classes populaires. »

Davantage de morts au sein des classes populaires. Des accidents de la route pas si accidentels

Articles anciens archivés

Utilisez aussi le moteur de recherche interne au site (en haut à gauche sous la météo)  pour retrouver un article