" Il vint au monde à Jevelize ou Juvelize. Il était l'aîné des dix enfants de la deuxième femme , Catherine Helluy.

Bonneval est né, d'après le registre de baptême de la paroisse, le 28 janvier 1738.

" Il était huilier de profession et non-agriculteur ou curé. " ….

Il se maria à Madeleine Thiéry et vint s'installer à 0géviller, village qui, en 1790, devint chef-lieu d'un canton du district de Blâmont. Il y exerça la même industrie que son père, et dans sa maison, l'une des plus belles du village, on a vu pendant longtemps un matériel pour une huilerie.

 

C'est donc à tort qu'on lui accole en général la qualité de cultivateur. Il semble avoir été considéré dans le village, à cause de son " bien ", et il devint " maire de la seigneurie " qui appartenait pour lors, avec Ceintrey, Voinémont et Pulligny, au prince de Salm.

Le 3 juin 1781, il perdit sa femme, âgée de 44 ans (1), et ne tarda pas à se remarier à Marie-Anne-Ursule Magnier.

L'assemblée du bailliage de Lunéville (2) l'envoya, le 27 mars 1789, avec Blampain, avocat à Rambervillers, Charles Regneault, avocat, Brunel, ancien notaire, demeurant à Magnières, à l'assemblée de réduction de Nancy, qui devait choisir les députés du tiers aux états généraux.

Le 6 juin 1790, il fut élu membre de l'administration départementale par 361 voix sur 465 votants, pour y représenter le district de Blâmont.

Le 3 septembre 1791, il fut choisi comme huitième député de la Meurthe à la Législative (3)

Il eut de la peine à être élu; successivement il avait échoué pour le sixième et septième poste contre Crousse (4) et Cunin ; il ne fut élu au huitième qu'au troisième tour de scrutin, par 220 voix sur 379 votants contre Lachasse : c'était la lutte du district de Blâmont contre celui de Vézelise.

Il ne prit jamais la parole à l'Assemblée législative ; néanmoins il fut réélu cinquième député de la Meurthe à la Convention, au troisième tour de scrutin par 415 voix contre 185 données à Charles Regnault, ex-constituant et président du tribunal de Blâmont. II devait représenter parmi les députés du département l'élément rural.

Il fut l'un des trois régicides de la députation de la Meurthe. Il vota oui pour la culpabilité, non sur la ratification de la peine par le peuple, et lorsqu'on vota pour la peine, il dit simplement, à l'appel nominal du 16 janvier 1793 " je vote pour la mort ".

Bonneval n'était pas orateur.

Il repoussa aussi le sursis à l'exécution du châtiment. Bonneval rentra ensuite dans l'ombre; il ne fit partie d'aucun comité et ne fut jamais envoyé par la Convention en mission.

En fructidor an III, il déclara qu'il avait 58 ans, qu'il était marié, père de deux enfants (5). II ne réussit point à être élu au Corps législatif. L'assemblée électorale de la Meurthe de l'an IV le repoussa, et il ne fut pas davantage choisi par les conventionnels réélus, pour compléter la liste des deux tiers. Il rentra dans la vie privée et se retira à Ogéviller.

Sous l'Empire, il fut nommé maire de cette commune et il garda ces fonctions sous la première Restauration et au début des Cent-Jours. Sa signature disparaît des registres de l'état civil après le 26 mai 1815. Il était alors très âgé et ne tarda pas à mourir à Ogéviller, le 20 novembre 1815, dans sa 78e année. Sur son acte de décès, il porte le titre d' " ancien maire ".

Il était veuf en secondes noces de Marie-Anne Magnier. Comme témoin signa son petit-fils, Ambroise-Hippolyte Jean Pierre, âgé de 26 ans, cultivateur à Blanche-Église.

On a conservé à Ogéviller le souvenir du régicide Bonneval, et l'on raconte encore sur lui quelques terrifiantes légendes.

(1)  De ce mariage était née une fille, Marie-Madeleine, qui épousa, le 31 ,juillet. 1796, à Ogéviller, Nicolas Jeanpierre, fils de Nicolas-Louis Jeanpierre, laboureur à Vic, et de demoiselle Catherine Thomas, de Blanche-Église. La bénédiction nuptiale fut donnée par Étienne Bonneval curé de Blanche-Eglise. Le ménage Jean-Pierre s'établit a Ogéviller, où il géra l'huilerie

(2) Ogéviller, qui sera plus tard rattaché au district de Blâmont, dépendait, avant 1790, du bailliage de Lunéville.

(3) LES DÉPUTÉS DE LA MEURTHE en 1791 d'après " Les Assemblée dans le département de la Meurthe. Les districts, les cantons et la ville de Nancy - Procès-verbaux originaux "publiés par Christian Pfister . 1912.

" Les députés à l'assemblée législative furent élus par une assemblée électorale du département, qui se réunit à Nancy du 29 août au 5 septembre 1791.

Les électeurs avaient été désignés par les assemblées primaires au mois de juin précédent: si, entre la tenue des assemblées primaires et celle de l'assemblée secondaire, il s'était écoulé un si long intervalle, c'est qu'après la fuite de Louis XVI à Varennes le 21 juin, l'exercice de la Constitution avait été momentanément suspendu.

La Meurthe devait élire huit députés et trois suppléants. Ils furent désignés chacun par un scrutin individuel. Les huit députés choisis furent :

Foisssey, Mallarmé, Drouin, Garez, Levasseur, Crousse, Cunin et Bonneval ;

les trois suppléants, Lachasse, Sonnini et Delorme.

Comme aucun député ne mourut pendant l'unique année que dura la Législative. Les suppléants ne furent pas appelés à siéger.

Pourquoi le choix des électeurs s'est-il porté sur ces personnages ?

Il était interdit à ce moment de poser une candidature et de faire une profession de foi. Les électeurs s'entendaient pendant l'assemblée, où les brigues étaient parfois très vives.

Il semble qu'en 1791 ils aient cherché avant tout de choisir un député dans chacun des districts du département. Reprenons dans l'ordre la liste des élus, et l'on voit qu'ils représentent les districts de

  1. Nancy.
  2. Pont-à-Mousson,
  3.  Lunéville,
  4. Toul,
  5. Sarrebourg,
  6. Château-Salins,
  7. Dieuze,
  8.  Blâmont.

Comme il y avait neuf districts et huit députés seulement, on donna au neuvième district, celui de

9. Vézelise,

au premier suppléant : Lachasse ; et l'on nomma comme deuxième et troisième suppléants un homme véritablement célèbre : Sonnini, et un autre connu par ses excentricités : Delorme.

(4) Crousse. ( Nicolas-Louis) -Il naquit à Dieuze en 1746

Il fit ses études de droit à l'Université protestante de Strasbourg (a), et se fit inscrire au barreau de la Cour souveraine de Nancy en juin 1768.

Il avait une propriété à Lagarde, au canton de Bourdonnay (aujourd'hui canton de Vic) ; et c'est dans ce village qu'il s'établit. Il en fut nommé maire en 1790, et le 5 juin de cette année il fut élu membre de l'administration départementale par 420 voix sur 462 votants.

Le 1er septembre 1791, l'assemblée électorale le choisit comme sixième député du département de la Meurthe à l'Assemblée législative ; il eut quelque peine à passer.

Il ne fut nommé, qu'au troisième tour de scrutin par 211 voix sur 389 votants contre Bonneval, habitant à 0géviller.

Il ne joua aucun rôle à l'assemblée ; après la dissolution de la Législative en septembre 1791, il se retira à Lagarde où il ne tarda pas à mourir, en 1793, laissant la réputation d'un homme de bien.  Il fut immatriculé le 25 octobre 1766 sur le registre général et, le registre spécial de la Faculté de droit ( il est marqué comme originaire de le la Garde, de l'Évêché de Metz ); en mai 1768, il est inscrit parmi les candidats de droit. C. KNOD, Die alten Matrikeln der Universität

[Les assemblées électorales dans le département de la Meurthe. - MICHEL, O. c., P. 122]

(5) Nous ignorons ce qu'est devenu le second enfant.

Les candidats aux élections municipales 2014
Le Ministère de l'Intérieur communique la liste des candidats   Candidatures par commune Cliquez sur la lettre ...
En savoir plus...
Week-end très chaud dans le Saulnois
 Cliquez sur l'image pour lire le programme de votre week-end   Retrouvez tout au long de la semaine les sorties dans le Saulnois sur ...
En savoir plus...
Si vous avez raté Lisa Barbelin au JT de 20h de France 2...
Les épreuves de tir à l'arc débuteront avant la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques du 26 juillet. L'occasion de s'arrêter sur la ...
En savoir plus...
L'eau de Juvelize : on y est presque !
Une nouvelle analyse pleine d'espoir : le taux de nitrate n'a jamais été aussi bas depuis avril 2020, soit plus de 4 années de dépassement du ...
En savoir plus...
Week-end feux d'artifices dans le Saulnois
 Cliquez sur l'image pour lire le programme de votre week-end   Retrouvez tout au long de la semaine les sorties dans le Saulnois sur ...
En savoir plus...
Résultats du 2e tour des législatives 2024 à Juvelize
Océane SIMON - Rassemblement National - 55,36% 31 voixFabien DI FILIPPO - Les Républicains - 44,64% 25 voix Inscrits 70 Votants - 56Exprimés - ...
En savoir plus...
Week-end du second tour des législatives dans le Saulnois
 Cliquez sur l'image pour lire le programme de votre week-end   Retrouvez tout au long de la semaine les sorties dans le Saulnois sur ...
En savoir plus...
Le débat sur Moselle TV entre Fabien di Filippo et Océane Simon
Législatives anticipées : LR face au RN, un duel tendu pour représenter la circonscription de Sarrebourg Moselle TV a mis en place une série ...
En savoir plus...
Résultats du 1er tour aux législatives 2024 à Juvelize
Résultats des élections du premier tour : Inscrits 70 Abstentions 14 - 20,00 %Votants       56 - 80,00  ...
En savoir plus...
Lisa Barbelin sera à 24 ans la chef de file de ce jeune trio d'archères au J.O.
La sélection des archers français pour Paris 2024 officialisée La Commission Consultative de Sélections Olympiques (CCSO) s’est réunie le ...
En savoir plus...
Week-end de premier tour des législatives dans le Saulnois
 Cliquez sur l'image pour lire le programme de votre week-end   Retrouvez tout au long de la semaine les sorties dans le Saulnois sur ...
En savoir plus...
Les films à la Délivrance à Dieuze en Juillet 2024
  Cliquez sur l'image pour l'agrandir   Retrouvez tous les films diffusés dans le Saulnois avec leurs synopsis et leurs bandes-annonces ...
En savoir plus...
Seuls deux candidats ont tractés dans notre village
Si la Poste a fait mission et que les professions de foi sont bien arrivées au courrier, seuls deux candidats (ou leurs supporters) ont fait ...
En savoir plus...
Week-end où on fait la fête à Juvelize et dans le Saulnois
 Cliquez sur l'image pour lire le programme de votre week-end   Retrouvez tout au long de la semaine les sorties dans le Saulnois sur ...
En savoir plus...
La Fête de la Musique ce vendredi partout dans le monde !
En octobre 1981, Jack Lang, ministre de la Culture, nomme Maurice Fleuret au poste de directeur de la musique et de la danse. Maurice Fleuret ...
En savoir plus...
Mon été dans le Saulnois
  Feuilletez le programme des animations estivales 2024 dans le Saulnois en cliquant sur l'image ci-dessus.
En savoir plus...
Le nouveau Sequoia est en ligne
En attendant Les Nuits du Cloître, des 22 et 23 juin prochains à Vic sur Seille, c'est avec un peu de lecture que nous vous proposons de patienter. ...
En savoir plus...
Concours d'écriture autour d'une expression sportive
Du 1er juillet au 30 aoûtPrincipe : Rédiger un texte libre de 1 à 5 pages qui met en valeur une expression sportive. (Pas de genre imposé : ...
En savoir plus...
Week-end des premiers embrasements dans le Saulnois
 Cliquez sur l'image pour lire le programme de votre week-end   Retrouvez tout au long de la semaine les sorties dans le Saulnois sur ...
En savoir plus...
Fête des Voisins à Juvelize
Voici le tract trouvé dans notre boîte à lettre ce matin à Juvelize : Retrouvons-nous tous ensemble sur la place de l'église pour un moment ...
En savoir plus...
Européennes 2024 à Juvelize
Participation au scrutin à Juvelize Taux de participation : 67,14%Taux d'abstention : 32,86%Votes blancs (en pourcentage des votes exprimés) : ...
En savoir plus...
Lisa Barbelin sur France 2 ce vendredi 7 juin 2024
Lisa Barbelin toujours très à l'aise à la télévision, se livre à Laurent Delahousse sur sa passion, à quelques jours de la décision de sa ...
En savoir plus...
Week-end de juin enfin sous le soleil  dans le Saulnois
 Cliquez sur l'image pour lire le programme de votre week-end   Retrouvez tout au long de la semaine les sorties dans le Saulnois sur ...
En savoir plus...
Si vous avez manqué C dans l'air avec Lisa Barbelin
La jeune archère originaire de Ley  fréquente la Société de Tir de Dieuze, étant également pensionnaire du CREPS de Nancy alors qu'elle a ...
En savoir plus...
Week-end de juin où les Zarts Zinvités renaissent  dans le Saulnois
 Cliquez sur l'image pour lire le programme de votre week-end   Retrouvez tout au long de la semaine les sorties dans le Saulnois sur ...
En savoir plus...
L'eau de Juvelize : pas de vagues !
Les mesures du 5 avril étaient particulièrement inquiétantes. Une nouvelle analyse avaitt été effectuée le 17 avril avec pour constatation ...
En savoir plus...
Le Saulois en images
CONCOURS PHOTOS 2024 C'est À VOUS de voter pour la plus belle photo ! Comme chaque année, connectez vous en cliquant sur le lien ci-dessous ⤵ ...
En savoir plus...
Un défibrillateur installé au village de Juvelize
Attendu depuis longtemps, un défibrillateur est enfin installé à coté du panneau d'affichage de la Mairie. En France, chaque année, entre 40 ...
En savoir plus...
Peur sur la ville... et ce n'est pas du cinéma !
Titre choc pour un événement qui a mis en émoi les habitants du bas du village de Juvelize autour d'un événement survenu dans la soirée du ...
En savoir plus...
Week-end de mai où on fait ce qu'il nous plaît dans le Saulnois
 Cliquez sur l'image pour lire le programme de votre week-end   Retrouvez tout au long de la semaine les sorties dans le Saulnois sur ...
En savoir plus...

Articles anciens archivés

Utilisez aussi le moteur de recherche interne au site (en haut à droite sous la météo)  pour retrouver un article