Les illusions qui restent de Rodion Kitaev

324180749_568374164717733_6004640380350396791_n
Catégorie
Exposition
Date
jeudi 26 janvier 2023 14:00 - 18:00
Lieu
centre d'art contemporain - la synagogue de Delme - Rue Raymond Poincaré, Delme, Sarrebourg-Château-Salins, Moselle, Grand Est, France métropolitaine
57590, France
Téléphone
Email
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le centre d’art contemporain – la synagogue de Delme vous propose de découvrir l'exposition Les illusions qui restent de Rodion Kitaev du 13 janvier au 12 février 2023 dans la vitrine de la Gue(ho)st House.

" Cette série de peintures a été conçue en Russie, et sa nature quelque peu cryptée est due en partie à la situation actuelle de la censure russe. Il m'est venu à l'esprit que l'état actuel des choses, où l'on doit reconstruire chaque semaine son image de la réalité, rappelle la situation dans la petite enfance, lorsque l'idée de la réalité est tout juste formée. Je pense ici à deux romans : "Kotik Letaev" d'Andrei Bely, qui tente de présenter la formation très précoce de la conscience de l'être humain, et "Tin Drum" de Günter Grass, qui propose une vision du Troisième Reich à travers les yeux d'un enfant qui a refusé de grandir.

Cela dit, mon enfance a coïncidé avec la Perestroïka, l'effondrement de l'URSS et les années 1990, une période dont la réalité sociale subissait aussi un changement radical. Mutations du personnel et mutations du social s'entremêlent. La faim, la pauvreté et le banditisme sont perçus par la conscience émergente comme la logique même de la vie, et en même temps comme quelque chose de complètement hors de propos. Je réfléchis aussi à la façon dont les frontières du fantasme et de la réalité s'estompent : par exemple, la fantaisie dépasse généralement la réalité, mais de nos jours, en réalité, il se passe plus que l'on aurait pu imaginer. Mes peintures ne font directement référence à aucun de ces romans – ni « Kotik Letaev » ni « The Tin Drum » – mais elles s'y rapportent esthétiquement. Volontairement effrayantes, comme dans l'enfance, mi-conte et mi-jouet, mais sinistres, les images s'entrelacent en une sorte de collages de souvenirs autobiographiques. Les difficultés, les peurs et la brutalité de la vie à cette époque se mêlent à la croyance aux miracles et aux fantasmes de l'enfance.

Comme Andrei Bely, qui avait une formation mathématique et l'utilisait pour travailler avec les mots dans son roman, décomposant les mots en éléments et en faisant de nouvelles unités, je rassemble les fragments de mes souvenirs. Comme Günter Grass, dont le protagoniste fait preuve d'obstination à refuser de grandir, je pratique un retour mental constant à des jours révolus, une tentative de reconstruire la vision du monde qui a changé il y a longtemps. La Maison Blanche en flammes. Baignade dans un trou de glace. La vue sur la Crimée de mes souvenirs d'enfance. Une poubelle brûlante sous un arbre sec avec un oiseau suspendu. Une file d'attente pour les œufs. Pot de fleurs de grand-mère avec un poème de Yesenin. Images des premiers feuilletons télévisés de l'URSS. Les hallucinations des enfants." Rodion Kitaev

...
 
 

Liste des Dates (vue évènement)

  • Du vendredi 13 janvier 2023 14:00 au dimanche 12 février 2023 18:00
    mercredi, jeudi, vendredi, samedi & dimanche

Articles anciens archivés

Utilisez aussi le moteur de recherche interne au site (en haut à droite sous la météo)  pour retrouver un article